Valérie Romeira et Jean-Paul Labatut

Jean-Paul Labatut, passionné et riche d’une expérience variée dans le secteur d’activité du bois, a souhaité se lancer un nouveau défi avec Valérie Romeira sa compagne : mettre son expérience entrepreneuriale et technique dans la reprise d’une scierie. Originaires tous les deux de Toulouse, M. Labatut avait auparavant co-géré une entreprise de palettes avec 11 salariés et une scierie.

C’est par le biais du dispositif Relance-Occtav que leur choix s’est porté sur la scierie FAGES. En effet, cette entreprise reconnue pour son savoir-faire avec une équipe expérimentée en place correspondait tout à fait à leurs attentes.

Le contact avec les cédants a été très bon dès leur première rencontre. Ils partagent le même mode de fonctionnement et les mêmes ambitions pour l’avenir de la scierie.

Cette reprise était d’autant plus importante qu’elle assure le maintien de 10 salariés, ce qui représente plus de 10% des emplois salariés sur la commune de Bédouès-Cocurès !

Dans le cadre de cette reprise, M. Labatut et Mme Romeira ont été accompagnés par Le service « création-reprise d’entreprise » de La Chambre de Commerce et d’Industrie de la Lozère et soutenus par Initiative Lozère, leur accordant des prêts d’honneur, ainsi que la Région Occitanie par l’octroi d’une avance remboursable dans le cadre du Contrat transmission-reprise. Ils ont été ravi de l’accompagnement de l’ensemble de ces partenaires de la création-reprise d’entreprise, qui leur ont permis de faciliter la réalisation de ce projet.

Désormais le travail ne manque pas et la scierie tourne à plein régime avec notamment une demande grandissante des artisans locaux pour la construction bois.

Il ne manque plus qu’à Mme Romeira et M. Labatut de trouver un logement pérenne pour que leur installation soit finalisée et que l’activité se poursuive de nombreuses années.

Isabelle et Antoine

Isabelle et Antoine Guerrero ont radicalement changé d’environnement en quittant un village niché dans une magnifique calanque à proximité de Marseille, pour venir vivre à Barre-des-Cévennes. Antoine travaillait auparavant dans l’imprimerie, et Isabelle, comme assistante de direction dans une PME.

Tout a commencé en Novembre 2019, lors de la première édition du « Lozère Dating Reprise d’entreprise » organisé par le réseau Lozère Nouvelle Vie.

Informés par Pôle emploi de l’événement, Antoine et Isabelle se sont dit « Pourquoi pas aller vivre en Lozère ? » et ont ainsi fait partie des porteurs de projet accompagnés pendant deux jours pour faire murir leur envie de reprendre une entreprise, découvrir le département et rencontrer des cédants.

Lors des visites du samedi, ils sont allés au Point Multiple Rural de Barre-des-Cévennes, crée par la Communauté de Communes en 2014, et y ont rencontré les gérants, Karine et Pascal Hébrard.

Antoine et Isabelle ont immédiatement eu un coup de cœur pour ce bar-épicerie, ainsi que pour le village.

Après une autre visite pour revoir le magasin, rencontrer le maire et quelques habitants, ils ont décidé de franchir le pas et de s’installer à Barre.

Suivi dans leurs démarches par Relance puis la CCI de la Lozère, la reprise a été plus longue que prévu du fait du COVID, mais l’accompagnement des cédants leur a permis de bien prendre l’épicerie en main.

Depuis janvier 2021, ça y est, Isabelle et Antoine sont désormais dans les murs.

Ils sont ravis d’être à Barre-des-Cévennes, et à voir les relations qu’ils ont nouées avec les clients, on peut dire que les habitants aussi sont enchantés de voir leur commerce perdurer.

Leur seul regret et de n’avoir toujours pas le droit d’ouvrir la partie bar à cause des restrictions sanitaires, et de n’avoir pas encore pu inviter tout le monde pour fêter leur arrivée.

Magali et Sylvain

« Nous sommes arrivés définitivement en juillet 2020 à Saint Alban sur Limagnole, dans notre propriété qui jusqu’alors nous servait de maison de vacances.
Nous résidions auparavant à Saint-Bauzille de Putois dans l’Hérault, un village des Cévennes Héraultaises, à 36 km au nord de Montpellier. Nous y étions installés depuis 15 ans avec nos deux garçons.

Nous sommes restés attachés à la Lozère et à la qualité de vie qu’elle offre. Toujours nostalgique de l’apaisement qu’elle procure lorsque nous y séjournions en vacances. Les enfants aimaient venir, la Lozère étant un lieu de ressourcement familial et aussi amical.

Nous pensions concrétiser notre projet de création d’activité une fois les enfants plus grands, en trouvant des emplois salariés correspondants à nos métiers d’avant.

Mais la vie et le hasard en ont décidé autrement, quand lors d’une balade dans le centre de Saint-Chély-d’Apcher en été 2019, nous avons été attirés par la devanture d’un commerce à la location… c’était sans doute le moment !

Nous y avons tout de suite projeté un commerce de jeux de société moderne, univers dont Sylvain est fan et très connaisseur depuis ses années étudiantes.

Un appel téléphonique, un espoir… et le processus est lancé.
Un rendez-vous avec la CCI de la Lozère est rapidement pris, puis les partenaires sollicités… C’est là que Lozère Nouvelle Vie entre dans l’aventure en octobre 2019.

On participe à la session d’accueil des territoires, où nous recevons un accueil bienveillant du réseau Lozère Nouvelle Vie. Cela nous permet :

– d’avoir un soutien pour simplifier l’évolution de notre projet

– d’avoir des conseils pour nos démarches d’aide à la création d’entreprise auprès de Pôle Emploi

– de rencontrer des commerçants qui, au travers de leurs conseils bienveillants nous ont confortés dans notre démarche.

 

Bien que notre quotidien se soit aujourd’hui « dégradé » par la crise sanitaire, les paysages lozériens restent tout aussi ressourçant !

Nous apprécions le soutien des locaux, qui nous témoignent une grande bienveillance et nous ont accueillis chaleureusement. Les médias locaux (presse, radio, web TV) nous ont aussi portés et donné confiance, en nous offrant une visibilité incroyable.

Tant de chaleur ressentie grâce à tous ces participants et témoins de la naissance de notre petite entreprise !
Nous avons le plaisir de retrouver des anciennes connaissances au sein de notre commerce, ce qui procure des moments très sympathiques et touchants.

Aucun regret ! Vive la vie en Lozère ! »

 

Pour suivre les aventures de Magali et Sylvain n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à leur page facebook :

https://www.facebook.com/legremlin48/

Marion et Nicolas PEAN

Reprise de l’alimentation de Bagnols les Bains

Marion et Nicolas PEAN ont repris mi-décembre l’alimentation générale de Bagnols les Bains. N’étant pas commerçants à l’origine, ni lozériens, rien ne prédestinait ce couple à cette reprise.

Originaire de la Sarthe tous les deux, ils avaient construit leur vie là-bas : une maison, trois enfants, un travail de technicien chez Renault pour Nicolas tandis que Marion travaillait dans le médical (aide-soignante puis assistante dentaire).

Ils étaient venus plusieurs fois séjourner dans les Cévennes, entre Lozère et Gard, lors de vacances et pour rendre visite à des amis qui y vivent.

L’envie de venir s’installer dans la région et le besoin de changer de travail étaient de plus en plus forts, ils ont donc commencé à regarder les annonces d’entreprises à reprendre dans ce secteur. Leur première visite a été un coup de cœur, ce sera l’épicerie de Bagnols les bains !

Il faut dire que la cédante, Mme Brand, proposait un commerce bien tenu dans des locaux récents, construits par la Communauté de Communes du Mont-Lozère et elle avait su fidéliser la clientèle en répondant à leurs attentes. Le village de Bagnols les Bains présente également plusieurs atouts : la localisation géographique, une population à l’année, des curistes et une saison touristique, d’autres commerces de proximités et bien sur une école, ce qui a conforté leur choix.

La mairie les a accueillis et leur a proposé un logement, leur installation pouvait se concrétiser.

Ils ont été accompagnés par la CCI pour monter leur business plan et obtenu un soutien de France Active-Airdie Occitanie et de la Région Occitanie.

L’accompagnement des cédants pendant presque deux mois leur a permis d’apprendre les rouages du métier et de rencontrer les clients pour pouvoir se lancer sereinement.

Depuis quelques semaines, l’aventure est lancée, Marion et Nicolas sont ravis de leur changement de vie et Nicolas apprécie particulièrement d’enfin « travailler avec des humains » !

Ils ont déjà des projets pour leur commerce ouvert tous les jours (sauf dimanche après-midi) : développer les produits en vrac et le bio, renforcer leur approvisionnement en circuit court.

 

Alexandre

L’écologie, la biodiversité, l’impact de l’être humain sur son monde ; mon objectif : partager mes connaissances et ma passion avec tous, par le biais de l’animation et du guidage.

Alexandre BURTIN a 36 ans, il découvre la Lozère en 2004 pour suivre une formation à St Chély d’Apcher, et ne l’a plus quitté depuis.
Il lance son entreprise de guide naturaliste, éducateur à l’environnement et guide de pêche à l’été 2019, financé par FA Airdie – Occitanie pour acheter du matériel pédagogique.

Fort de ses diplômes BTS Gestion et Protection de la Nature + BPJEPS pêche de loisirs + BPJEPS activités de la randonnée, il propose des animations individuelles et collectives, et il est membre actif du Réseau Education Environnement Lozère / CPIE.
Il s’agit d’un projet résolument engagé « écolo territorial ».

Ortizet – 48200 ST PIERRE LE VIEUX
Tel : 07 85 04 50 65
Facebook @unrevedebalbu

 

Eric

« Après avoir parcouru le monde entier pour mes deux métiers débutés simultanément en 1983, l’exploitation cinématographique et la télévision, j’avais envie de revenir aux sources de la vie « la vraie ». Pour cela, et dans un premier temps, je suis parti en Amérique du Sud, plus précisément à Kourou en Guyane. Ce fut une vraie déconnection avec la vie citadine et quoi de mieux pour se ressourcer que d’être au plus proche de la forêt amazonienne ?

Là-bas, j’ai eu une carrière de directeur de cinéma avec un challenge immense : relancer un cinéma de deux salles totalement fermées dans la ville spatiale de Kourou. Après sept ans d’exploitation, ce sont plus de 40 000 spectateurs annuels qui profitaient du confort de la métropole, d’équipements neuf et de films en 3D. A mon sens, c’était une vraie réussite.

Après ces années, j’ai eu envie de revenir en métropole pour retrouver mes terres et la télévision. Je ne souhaitai pas retrouver la région parisienne mais je voulais m’installer dans une région plus tranquille avec du caractère et surtout authentique. Au départ, mon choix s’était orienté vers les Alpes jusqu’à ce que je croise de sublimes photographies de la Lozère.

Je voulais d’un territoire avec de vraies valeurs préservées ce qui semblait être le cas de la Lozère. Par conséquent, j’ai eu envie d’aller voir par moi-même comment c’était et c’est alors que je me suis renseigné.

Lors de mes recherches, j’ai visionné un reportage très bien réalisé qui montrait des personnes qui s’étaient installées avec le dispositif « Lozère Nouvelle Vie ». Et c’est précisément ce dernier qui m’a donné envie de m’inscrire sur la plateforme pour être accompagné dans ma démarche d’installation.

Après de nombreuses recherches les rendez-vous sont pris, j’ai franchi l’Atlantique et je me suis rendu en Lozère pour découvrir les lieux et vérifier que c’était bien ici que je voulais m’installer.

Je ne vous apprends rien, la Lozère est le département le moins peuplé de France et grâce à ça il est possible d’obtenir des rendez-vous avec les institutions rapidement et cela facilite énormément les projets et aide grandement dans les décisions.

Je dois aussi signaler un accueil privilégié (comme tous les nouveaux prétendants à une nouvelle vie) par le département qui m’a permis d’être idéalement hébergé à Mende. Cela m’a permis d’avoir des rendez-vous en un temps record avec notamment avec les institutions, le département de la Lozère sans omettre les éventuelles démarches administratives.

Très rapidement, j’ai été conquis par le territoire mais aussi par ses habitants incroyablement accueillants. Je suis littéralement tombé sous le charme cet « endroit à taille humaine » rempli de valeurs. Mon projet de petite chaîne de TV, via les réseaux, semblait avoir trouvé sa terre d’accueil. Autre atout de poids, l’arrivée de la fibre en Lozère ! Pour mon métier c’est essentiel, les fichiers envoyés pèsent souvent quelques gigas.

Fort de toutes ces expériences riches en découvertes, il était naturel que voit le jour en juin 2019, mon projet de monter la toute première chaîne de télé gratuite avec une qualité technique au standard Broadcast.

C’est pourquoi j’ai créé ma société KWZ TV dans laquelle j’apporte mes 37 ans d’expérience, avec la réalisation de plus de 5000 émissions en direct, mais aussi du matériel de production de télévision au profit de cette nouvelle fenêtre sur la vie Lozérienne.

L’idée simple, ne parler que de la Lozère et la valoriser : apporter les micros et caméras là où les médias télé ne vont jamais.

Depuis, KWZ TV Lozère s’est beaucoup développée au point d’avoir une très belle image de marque à travers la Lozère et même au-delà puisque j’ai eu l’honneur d’être diffusé notamment par TF1. Je suis assez fier du projet devenu réalité et aussi du fait que la société génère de l’activité professionnelle et tellement de commentaires bienveillants et positifs.

J’ai encore beaucoup d’idées et axes de développement pour vous surprendre. Je ressens le besoin de faire plaisir et de rendre les gens heureux et c’est ce que j’arrive à faire au quotidien avec KWZ TV Lozère en laissant les habitants s’exprimer et parler de leurs projets, envies, rêves.

Et pour ceux qui ne sont pas déjà abonnés, je vous invite vivement à rejoindre la communauté. Sont au rendez-vous : joie, bonne humeur, anecdotes et de belles histoires ! »

« La France regroupe tous les paysages du monde et la Lozère regroupe tous les paysages de la France »

Éric MICHEL

KWZ TV Lozère

07 86 74 24 84/Ericmichel75@hotmail.com

Jacqueline et Anne

Originaires de Montpellier et connaissant la Lozère depuis longtemps, Jacqueline et Anne ont décidé de poser leurs valises au Villeret de Saint Jean la Fouillouse en novembre 2019, au cœur de la Margeride.

A 53 et 62 ans, c’était le moment pour elles de changer de vie et d’activités professionnelles.

Grâce à leurs expériences passées, elles décident de créer l’association TERRA NENA.

TERRA NENA est une association à destination de personnes fragilisées par l’âge, le handicap ou les accidents de la vie qui favorise les relations humaines et lutte contre l’isolement.

Rencontres, activités, hébergements, animations et formations sont organisés dans un esprit d’accueil, d’ouverture et de respect.

L’idée est que les pensionnaires puissent s’épanouir « comme à la maison », dans un cadre convivial, chaleureux et à taille humaine.

Jacqueline et Anne ont été accompagnées par le réseau Lozère Nouvelle Vie grâce à leur inscription à la session accueil organisée en 2019. Cela leur a permis de rencontrer de nombreux partenaires, d’évaluer la pertinence et la faisabilité du projet et de rechercher LA maison qui deviendra leur lieu de vie.

Elles sont prêtes à vous accueillir !

N’hésitez pas à vous rendre sur le site http//: terranena.fr pour plus d’informations.

 

Bienvenue à Laurie !

« J’ai décidé de m’installer en juin 2020 à Sainte Enimie !

Après avoir passé ces dix dernières années en région parisienne, où se mêlent stress et anxiété, la Lozère me proposait un équilibre tout autre, en adéquation avec la nature, les grands espaces.

Grâce à mon parrain, natif des Gorges du Tarn, j’ai pu découvrir et redécouvrir chaque année un peu plus, ce territoire magique et sublime en toutes saisons. Les hommes et les femmes qui y habitent ont un grand cœur et leurs valeurs sont restées humaines.

La Lozère est chère à mon cœur depuis ma plus tendre enfance, la Lozère fait partie de mon ADN !

Souvent décrite, comme une personne généreuse par mon entourage professionnel, j’ai créé Loz’Assistante.

L’idée est de proposer aux agriculteurs, artisans et dirigeants de petites entreprises un service administratif en toute indépendance pour leur dégager du temps afin qu’ils puissent se recentrer sur leur cœur de métier. »

Si vous souhaitez plus d’informations sur l’activité de Laurie, voici ses coordonnées:

Tel : 06 63 40 64 39

Email : loz_assistante48@outlook.fr

Pauline et Tom

Pauline et Tom, ont quitté Avignon et ont repris le restaurant communal « Le Four » à Vielvic le 14 juillet 2020. A 36 et 27 ans, ce jeune couple plein d’entrain et d’énergie a souhaité se mettre à son compte. Cuisiniers de formation, ils ont senti le besoin de créer un lieu qui leur ressemble tout en proposant une cuisine méditerranéenne à base de produits locaux, de produits frais et de saison. Tout est cuisiné maison avec une proposition végétarienne. Pauline explique : « Nous avions envie de changer d’état d’esprit, nous ne profitions plus de la ville, nous aspirions plus de rapport humain »

Pauline et Tom, connaissaient bien la Lozère pour y être venus plusieurs fois en vacances notamment du côté de l’Aubrac et des Cévennes. Le choix de s’installé en Lozère s’est accéléré à l’automne 2019, Pauline et Tom s’inscrivent auprès du dispositif RELANCE et participent au Lozère Dating. « Le Lozère Dating nous a permis de nous confronter au marché de la reprise dans notre domaine sur Florac ». Ils ont un coup de cœur pour un appel à projet communal situé à Vielvic, un restaurant de village en location-gérance, mais dommage il vient d’être repris. Ils visitent beaucoup d’établissement, et en février 2020 parce qu’ils sont inscrits à RELANCE, la chargée de mission de l’antenne de Langogne les rappelle pour leur proposer la location-gérance du restaurant de Vielvic car les précédents repreneurs se sont désistés. Ça colle ! « Le fait d’assurer la cantine, d’avoir un lien direct avec les habitants nous a plu et a fait pencher la balance en faveur de Vielvic » explique Pauline. Le courant passe très vite entre la municipalité et ce jeune couple. RELANCE assure le lien avec les partenaires de l’accompagnement, la CCI les aide à monter le prévisionnel et Initiative Lozère intervient pour le financement.

Le confinement intervient, décale leur date d’ouverture, c’est l’occasion pour Pauline et Tom d’envisager de nouvelles activités pour fonctionner malgré tout, ils imaginent la cuisson de pain au feu de bois, une petite épicerie avec des produits locaux, pourquoi pas la vente à emporter.

Le Four est ouvert de 10h à 15h00 et de 18h00 à 23h00, avec une fermeture hebdomadaire le mardi. N’hésitez pas venir rencontrer Pauline et Tom ou à réserver auprès d’eux au 04.66.46.01.22.

 

 

Justine, Maxime et Stessy

« Nous sommes arrivés en Lozère le 07 août 2019, plus précisément sur la commune de La Canourgue.

Formatrice professionnelle, j’étais en poste sur le département du Puy-de-Dôme d’où nous sommes originaires.

Ayant envie d’évoluer professionnellement, j’ai voulu créer mon organisme de formation, mais pour cela il fallait que je quitte mon département natal tout en étant pas trop loin de Clermont-Ferrand pour mon conjoint.

Tous deux amoureux de la nature, notre choix s’est tourné vers ce magnifique département qu’est la Lozère.

Tous feux au vert, nous nous sommes donc installés l’été dernier afin que ma fille de 3 ans puisse faire sa première rentrée à l’école de La Canourgue.

Aujourd’hui mon organisme de formation est créé. Je dispense des formations à l’utilisation des extincteurs, je suis également habilitée par l’INRS pour les formations SST (sauveteur secouriste du travail) et propose aussi des initiations à l’utilisation des défibrillateurs et à la mise en place du massage cardiaque.

Notre installation ici s’est faite de manière complètement naturelle et ce que l’on peut dire c’est que les Lozériens ont un très grand sens de l’accueil et de l’intégration.

Je rajoute une mention particulière pour le Centre de Secours de La Canourgue et tout son personnel, représenté à notre arrivée par le Capitaine Tabart et le Lieutenant Chabert, qui nous ont accueillis à bras ouverts et qui ont permis notre mutation dans les meilleures conditions !

La Canourgue est une ville très agréable où il fait bon vivre, tout est sur place à portée de main. Que ce soit pour la vie quotidienne ou pour les loisirs il n’y a rien à redire!

A deux pas de l’A75 pour remonter sur Clermont-Ferrand pour que mon conjoint aille travailler, à quelques minutes des Gorges du Tarn, des via ferrata, sites de spéléo et de très belles randos pour les loisirs, que demander de mieux ?

En conclusion je dirais que la Lozère est un département à taille humaine où on a adoré poser nos valises pour démarrer notre nouvelle vie et qu’on ne souhaite plus quitter !

Le réseau Lozère Nouvelle Vie m’a accompagné tout le long de ma création d’entreprise et même encore aujourd’hui puisque nous faisons ce portrait ensemble. Un soutien dans mes démarches, une écoute,  mais aussi  de l’aide dans les mises en relation avec d’autres créateurs, cela a été un véritable coup de pouce !

Merci à vous ! »

Pour toutes informations vous pouvez joindre Justine :

sur facebook :  facebook.com/reflexsecurite48/

ou par mail : reflexsecurite@outlook.fr

ou par téléphone : 06.61.28.72.49