Le réseau Lozère Wireless adopté par 40 établissements touristiques

Avec 10 points d’accès wifi gratuits pour 904 habitants, la commune de Meyrueis est exemplaire.

 

Désormais parfaitement opérationnelle, la solution Lozère Wireless permet à un établissement recevant du public de mettre à disposition un accès gratuit à Internet dans le respect des obligations légales (loi relative à la lutte contre le terrorisme du 23 janvier 2006), en mutualisant les charges fixes (hébergement d’un serveur à POLeN).

Aujourd’hui, quarante et un établissements d’accueil, dans le département, proposent gratuitement à leurs clients une connexion Wi-Fi sécurisée via le réseau Lozère Wireless.

En 2005, lors de l’expérimentation du réseau de point d’accès Wi-Fi Lozère Wireless, deux établissements de Meyrueis s’étaient déjà portés candidats (Hôtel du Château d’Ayres et Camping le Capelan).

RTEmagicC_carte-Lozere-wireless.jpg

« Il y a encore quelques années, les douches chaudes étaient payantes dans certains campings. Nous avons un peu le même phénomène avec le Wi-Fi » explique Jean-Paul GELY, Gérant du Camping « Le Capelan ». « Le fait d’avoir un accès Internet sur son lieu de vacances fait partie des critères de réservation de la clientèle. Nous sommes surpris chaque saison du nombre de vacanciers emportant avec eux leur ordinateur portable. Le fait que la connexion soit gratuite et illimitée est un plus indiscutable, et qui sera encore plus apprécié cette année avec la conjoncture difficile. Les clients sont souvent étonnés de la gratuité du service, ils apprécient de pouvoir surfer tranquillement sans limite de temps », poursuit-il.

Les statistiques d’utilisation du service Lozère Wireless reflètent l’engouement des utilisateurs. Au cours de l’année 2008, près de 9000 heures de connexion ont été utilisées par les  clients des trente établissements qui adhéraient alors au réseau, soit une moyenne de 300 heures de connexion par établissement. Au total, 2439 utilisateurs ont initié 14239 connexions. Les utilisateurs se connectent en moyenne 3 heures 40 mn au court de leur séjour. La durée moyenne d’une session de surf est de 36 mn.

Dupliqué dans un premier temps dans l’Allier, le dispositif mis en place par Lozère Développement, animatrice de POLeN, à vocation à s’étendre à l’assemble du Massif Central. C’est pourquoi il est désormais administré par l’association des centres de ressources Cybermassif qui en a confié l’exploitation commerciale à la société Ariss Informatique, basée à Mende.

Source :

Lozère Développement

Liens:

www.lozere-wireless.com

www.polen-mende.com

www.cybermassif.org

Lozère Développement s’investit dans l’animation des filières à potentiel pour la Lozère.

Eco-construction, agroalimentaire, technologies numériques : Lozère Développement anime des groupes de travail, avec l’appui des partenaires techniques locaux et régionaux, pour asseoir la prospection sur les besoins des entreprises du département.

Dans un contexte économique défavorable, l’action de Lozère Développement vise à renforcer le tissu économique local en apportant son soutien aux entreprises industrielles et de service, du département.

L’agence de développement économique de la Lozère dispose pour cela d’une palette d’outils qu’elle souhaite mettre à disposition des secteurs qui présentent un potentiel de développement, son objet principal étant de prospecter des investisseurs ou entrepreneurs pouvant être mis en relation avec les acteurs locaux.

A travers le Centre de Ressources en Technologies Numérique de POLeN, qu’elle anime, Lozère Développement met en œuvre un programme d’accompagnement à la veille stratégique en entreprise. Des stratégies de recherche, individuelles ou collectives, se traduisent par la mise en surveillance de sources d’information en ligne, la sélection d’informations stratégiques par des experts associés, et le partage de cette information à travers des plateformes thématiques en cours d’élaboration.

Les trois thématiques privilégiées en 2009 (éco-construction, agroalimentaire et TIC) ont donné lieu à des réunions de dirigeants d’entreprise associés à des experts de chaque secteur en mars et avril 2009. Les thématiques identifiées lors de ces rencontres seront traitées dans des espaces de veille partagés et sécurisés auxquels contribueront les participants.

Dans le prolongement, l’agence engagera des actions plus ponctuelles, comme elle l’a fait en participant au Salon du Bois et de l’Habitat Durable (Grenoble – 23 au 26 avril 2009) aux côtés de quatre entreprises lozériennes. Cette participation était couplée à une opération de publipostage et de prise de rendez-vous téléphonique particulièrement enrichissante.

D’autres opérations de ce type, ou plus spécifiques, pourront être élaborées avec les entreprises participantes, et mise en œuvre par l’agence.

Source :

Lozère Développement

Liens:

www.lozere-developpement.com

La Lozère présente à la cinquième foire nationale « Projets en campagne » à Limoges les 26 et 27 juin 2009

Le Conseil Général de la Lozère a proposé de fédérer les acteurs lozériens de l’accueil autour d’une participation conjointe, aux côtés de Lozère Développement. Le Pays des Sources en Lozère, le Pays du Gévaudan – Lozère, le Pays des Gorges-Causses-Cévennes en partenariat avec le CBE des Cévennes et RELANCE participeront.

Projets en Campagne réunit les territoires et les organismes de conseils qui s’adressent aux candidats à l’installation en milieu rural. Les participants Lozériens, qui concentrent leurs efforts sur l’accueil de nouvelles populations, l’offre foncière et immobilière du territoire, l’accompagnement et les aides à l’installation, seront regroupés dans un « village Lozère ».

Cette foire nationale informe les visiteurs sur les offres et les opportunités d’installation, les informations pratiques, les conseils et témoignages pour avancer dans leur projet d’installation.

 

RTEmagicC_banniere_projets_en_campagne.jpg
Chaque édition a accueilli entre 3 000 et 3 500 visiteurs, en provenance de toute la France et de plusieurs pays européens. En 2007, plus de 130 exposants (territoires et organismes conseils) étaient présents pour informer, conseiller et échanger avec les visiteurs.

Cette année, Lozère Développement participe aux Trophées de l’Accueil. Ce concours permet de distinguer, valoriser et promouvoir les démarches ou les actions engagées ou déjà réalisées en vue d’accueillir de nouveaux habitants dans un souci de développement du territoire.

Source :

Lozère Développement

Liens:

www.projetsencampagne.com

www.lozere.fr

www.gorges-causses-cevennes.com

www.espace-cevennes.com/reprise-entreprise/relance.php

www.cbecevennes.org

Partenariat entre Lozère Développement et la SAFER Languedoc-Roussillon

La complémentarité entre les deux organismes rend la Lozère plus attractive : offres foncières et immobilières mieux référencées et plus grande efficacité dans l’accueil et l’accompagnement des porteurs de projets.

La Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural – SAFER – Languedoc-Roussillon, met sa connaissance du marché foncier et son savoir-faire en matière de transactions et d’aménagement foncier au service des porteurs de projets souhaitant s’implanter en Lozère.

Ses missions, à l’origine, de gestion des espaces agricoles, se sont étendues à l’aménagement et au développement durable et équilibré des espaces ruraux.

Lozère Développement, le guichet d’accueil du département pour les projets d’implantation d’entreprise, a noté une croissance des demandes à la fois des particuliers, qui cherchent une habitation personnelle en Lozère, et d’investisseurs économiques, pour des projets liés au tourisme et aux énergies renouvelables notamment.

La collaboration entre les deux structures évolue aujourd’hui vers un partenariat qui se traduit par un partage de l’information et une réponse coordonnée auprès des porteurs de projet.

La SAFER met directement en relation avec Lozère Développement les porteurs de projet à caractère économique, intéressés par un bien référencé sur son site internet et sur le site de Lozère Développement.

Pour sa part, Lozère Développement bénéficie d’un appui méthodologique et de compétences pointues dans le domaine des transactions immobilières.

Source :

Lozère Développement

Liens:

www.saferlr.com

Veille économique : Lozère Développement souhaite valoriser le potentiel de la filière agroalimentaire

Les dirigeants d’entreprise sont invités à un groupe de travail sur les enjeux de l’agroalimentaire le 29 avril 2009.

Le 13 mars dernier se sont déroulées les Assises régionales de l’agroalimentaire à SUPAGRO – Montpellier. Les principales problématiques des entreprises du secteur ont été évoquées :

–      régler les problèmes de financement (fonds propres, investissements, trésorerie) ;

–      internationaliser, développer des alliances, notamment à l’export ;

–      former, recruter du personnel (export) ;

–      vendre au plus près des marchés (logistique);

–      intégrer le développement durable ;

–      mieux prendre en compte le marché du Bio ;

–      améliorer la relation avec les consommateurs.

Dans l’objectif de soutenir et de renforcer la filière agroalimentaire en Lozère, Lozère Développement organise une réunion de réflexion avec les dirigeants d’entreprises le mardi 29 avril 2009, à 14h à PoLEN.

Ce rendez-vous a pour objectif d’établir un tour d’horizon des enjeux de développement que représente la filière agroalimentaire et de déterminer avec les acteurs économiques locaux concernés, une stratégie de recherche de partenaires et d’informations, et de mise en œuvre d’actions collectives dans le domaine de la promotion et de la commercialisation pour renforcer leurs projets.

Intervenants :

ARIA LR, chargée notamment d’animer le contrat de filière de l’agroalimentaire en région,

« De Lozère », marque pour la valorisation des produits lozériens

Ordre du jour :

–     14h00 – Ludovic TOUSSAINT, Chargé de mission TIC à Lozère Développement – Présentation de la démarche et des moyens de veille stratégique.

–     14h15 – Anne BENAZET, Chargée de projets à Lozère Développement – Bilan et enseignements tirés du SIRHA 2009 (Présentation de l’Etude Marché et tendances en consommation alimentaire hors domicile 2008-2013 de GIRA SIC conseil).

–     14h30- Présentation de « DE LOZERE »- Olivier RACAUD et Delphine OUSTRY, Directeur et Animatrice :

o  actions de mutualisation de moyens : plate-forme-commerciale,

o  actions de mutualisation de conseil technique spécialisé (projet abattoir de Marvejols),

o  actions d’accompagnement (Alaska).

–     15h00 – ARIA Languedoc-Roussillon – Florence PRATLONG, Administratrice – Anne GERARD, Chargée de mission qualité :

o  le contexte et les enjeux du secteur de l’agroalimentaire,

o  l’évaluation des besoins et des freins des secteurs de la production et de la transformation,

o  le rôle de l’ARIA LR,

o  présentation des actions thématiques de l’ARIA 2009 (nutrition, performance industrielle, qualité environnementale, alimentation des séniors, alimentation collective, …).

–     16h30 – Echanges avec les participants.

Pour participer à cette réunion, vous pouvez vous inscrire auprès de Lozère Développement : 04 66 45 33 00 ou a.benazet@lozere-developpement.com

Source :

Lozère Développement

Liens:

www.lozère-developpement.com

www.lozere.chambagri.fr

www.agroalimentaire-lr.com

www.qalimediterranee.fr

www.supagro.fr

Val’ Eaux Concept a participé à la 12ème journée de la Qualité Environnementale de l’Habitat au bord du Lac Salagou

L’entreprise Val’Eaux Concept, hébergée à POLeN pour la conception et la mise en œuvre de techniques innovantes d’assainissement a participé, aux côtés de Cécile Pinon, architecte paysagiste installée à Corconne (34), le 10 mai 2009 à la 12ème journée de la Qualité Environnementale de l’Habitat à Celles, au bord du Lac du Salagou.

Cette journée, organisée depuis 11 ans par l’association Variance, défend l’urgence et l’importance de privilégier une construction respectueuse de la santé et de l’environnement. Cette année, le partenariat s’élargit : la Commune de Celles coordonne la manifestation, avec l’appui de la Communauté de Communes Lodévois et Larzac, et le réseau REEL Hérault apporte le soutien de ses entreprises.

Jean-Philippe GOSSELIN, dirigeant de l’entreprise Val’Eaux Concept, membre du réseau Aquatiris, spécialisé dans la technique d’assainissement des eaux usées par phyto-épuration ou filtre plantés de roseaux, et Cécile PINON, architecte paysagiste, ont souhaité s’associer pour participer à cet évènement. Ils apportent conjointement une solution globale, alliant l’approche technique et paysagère, à la très sensible question du traitement des eaux usées pour les installations individuelles ou le petit collectif.

Leurs études intègrent : visite de terrain, dossier de conception, dossier de mise en œuvre, assistance technique à la réalisation ainsi qu’une réflexion sur l’intégration paysagère, l’agencement et la valorisation des eaux.

Chaque année environ 3000 visiteurs participent à cette journée. L’entrée est gratuite, ouverte aux particuliers, maîtres d’ouvrage, professionnels (architectes, bureaux d’étude, artisans, fabricants, distributeurs, libraires…) et collectivités.

Journées de la Qualité Environnementale de l’Habitat

Celles, au bord du lac du Salagou

Le 10 mai 2009 de 10 h à 19h

Source :

Val’ Eaux Concept

Réseau REEL

Lozère Développement

Liens:

www.reel34.net/activites/page59/Celles%202009/Celles%202009.html

variance.free.fr

www.val-eaux-concept.com

www.aquatiris.fr/phytoepuration/

Val’ Eaux Concept à participé à la 3ème édition du Printemps de l’Ecotourisme les 4 et 5 avril 2009

Organisée par l’association Cévennes Ecotourisme, cette manifestation a contribué à promouvoir le tourisme durable. Val’ Eaux Concept, entreprise hébergée à la pépinière de POLeN, a proposé ses solutions passives d’assainissement des eaux usées ou de traitement des eaux de baignades.

Hébergée dans la pépinière de POLeN, la société Val’ Eaux Concept remplit les missions d’un bureau d’étude indépendant. Elle promeut, sous la marque Aquatiris, une solution écologique et durable de la phyto-épuration. Les eaux usées domestiques sont dirigées vers un ou plusieurs filtres plantés de roseaux. La phyto-épuration est une technique performante, ne générant aucun déchet (pas de vidange de boues), esthétique et pérenne.

La troisième édition du printemps de l’écotourisme avait pour objet de promouvoir un tourisme durable qui contribue de manière cohérente à la gestion de l’espace, au développement économique et social local.

Rencontre des acteurs du développement durable.

Jean-Philippe Gosselin, dirigeant de Val’Eaux Concept, a animé un atelier-débat autour de « la phyto-épuration des eaux usées adaptée à l’habitat individuel et aux installations touristiques ». Il a expliqué la règlementation sur l’assainissement individuel, la partie technique d’une installation de « phyto-épuration » ainsi que les démarches à effectuer auprès des structures concernées (commune, SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif)…)

Source :

Lozère Développement

Val’ Eaux Concept

Liens:

www.aquatiris.fr/phytoepuration/

www.val-eaux-concept.com

www.cevennes-ecotourisme.com/modules/edito/

Lozère-Développement : à la rencontre des entreprises de l’agroalimentaire au Salon du SIRHA 2009

Lozère-Développement était présente au Salon International de la Restauration, de l’Hôtellerie et de l’Alimentation, qui s’est tenu à Eurexpo de Lyon, du 24 au 28 janvier 2009.

Dans l’objectif de détecter des projets de création, de développement ou de partenariat, Lozère-Développement est venue à la rencontre d’entreprises du secteur de l’agroalimentaire, qui exposaient au Salon du SIRHA.

Aux côtés de la SARL Peyre d’Aumont-Aubrac, spécialisée dans les plats cuisinés pour la restauration hors domicile, l’agence représentait l’image des produits du terroir de la Lozère et a communiqué sur le dynamisme de l’industrie agroalimentaire du département.

Présente sur le stand régional Sud de France, la société Peyre, qui revendique son attachement au terroir, confectionne principalement des pâtisseries surgelées, avec un produit phare, le fondant à la crème de marron. Ce dernier a été élu parmi les « produits tendance innovation » du SIAL 2008 (Salon International de l’Agroalimentaire).Le SIRHA a été l’occasion pour le gérant, Pierre Geneix, de faire découvrir ses nouvelles spécialités sucrées et salées.

Pour sa part, Lozère-Développement a développé son réseau de connaissances dans ce secteur stratégique de l’économie lozérienne. Elle a ainsi pu mettre en relation certains exposants avec des entreprises lozériennes, notamment des producteurs spécialisées dans le bio ou le e-commerce.

Ce salon lui a également permis d’observer les tendances de consommation et les opportunités de développement qui s’offrent pour le département, notamment au travers du marché du bio, de l’épicerie fine et des produits frais. En agroalimentaire, de nouvelles niches apparaissent comme la viande halal, les boissons « energy drinks » (boissons énergétiques) et « smoothies » (fruits et céréales mixés).

Près d’une cinquantaine de contacts ont été établis au cours de ce salon, dont quatre sont en cours de suivi par Lozère-Développement avec des perspectives de projets avenirs.

Source :

Lozère Développement

Liens:

www.languedoc-roussillon.drire.gouv.fr/pages/Developpement_Economique/Publications/Etudes%20Territoriales/AlasIndustrieLR2008/chapitre21.pdf

Selon une étude récente de la DRIRE : l’économie atypique de la Lozère lui ouvre des opportunités

Tirés par les secteurs de l’agroalimentaire, du bois et de l’industrie mécanique et métallurgique, la Lozère constitue le département atypique du Languedoc-Roussillon, qui peut faire face à la crise économique, avec des opportunités de développement dans les secteurs de l’éco-construction, de l’environnement et des technologies numériques.

Publiée en 2008, l’étude thématique « l’industrie en Languedoc Roussillon » met en lumière les spécificités de la Lozère.

Caractérisée par une économie rurale et de montagne, la Lozère constitue le département atypique de la région du Languedoc-Roussillon, de par sa situation géographique et de son cadre naturel.

La Lozère connaît un regain démographique, même si le taux de croissance de la population est moindre que sur littoral (près de 1% par an). Son taux de chômage reste l’un des plus bas de France (3,7% au 2ème trimestre 2008). L’économie lozérienne, composée essentiellement de très petites entreprises, reste concentrée sur les services (le tourisme, le secteur médico-social), représentant près de 70% des emplois salariés et de l’agroalimentaire (filières viande et lait, aliments pour bétail), représentant près de 12% des personnes actives.

Son industrie (8% des emplois salariés), positionnée principalement sur des marchés de niche dans les secteurs du bois, de la mécanique et de la métallurgie, résiste à la crise économique. Certaines entreprises ont connu ces dernières années de belles progressions.

La Lozère est caractérisée par une industrie disséminée le long des axes de circulation dans tout le département. Le pôle économique central est situé à Mende où les zones d’activité du Causse d’Auge et de Gardès concentrent les principales entreprises (Environnement 48, Chimirec, Techniligne, Engelvin Bois moulés, Bois énergie, Cogra,…). Un projet de zone d’activité régionale est aujourd’hui à l’étude pour prendre le relais de cette offre foncière bientôt épuisée.

L’économie lozérienne se structure aussi le long de l’autoroute A75, du Massegros (Lactalis) à Saint-Chély d’Apcher (Arcelor, Boucharenc), en passant par La Canourgue (Lia Tech, BM services, La Bergerie de Lozère, Marvejols (Lupus) et Aumont-Aubrac (Ets Peyre, Elam, Laboratoire Monique Rémy).

De nouvelles zones d’activités à la Tieule et du Monastier ont été réalisées en 2008. Un projet d’un pôle agroalimentaire à Marvejols est en cours de mise en place.

Le long des nationales RN88 et RN106, les régions de Langogne et Florac bénéficient de quelques implantations industrielles dans les secteurs du bois et de l’agroalimentaire.

Le Conseil Général, acteur de l’aménagement du territoire, donne la priorité à l’amélioration des voies de communication structurantes, à la connexion des routes RN88 et RN106 à l’A75, ainsi qu’aux infrastructures numériques (fibre optique). Il s’engage également dans la mise en place d’un schéma des zones d’activités, pour garantir la qualité des espaces d’accueil actuels et futurs des entreprises.

Source :

Lozère Développement

DRIRE Languedoc Roussillon

Liens:

https://www.fournisseur-energie.com/la-drire-languedoc-roussillon/

Financement des projets à potentiel : les fonds propres au cœur des débats.

Lozère Développement réunissait une soixantaine d’acteurs économiques, (chefs d’entreprises, porteurs de projets, investisseurs et institutionnels) autour des dispositifs régionaux de financement de l’innovation.

Le tour de table des acteurs régionaux du financement des projets innovants qu’organisait Lozère Développement, lundi 19 janvier 2009, était animé par Patricia REEB, la Directrice du Business Innovation Centre de Montpellier, réunissant les pépinières d’entreprises Cap Alpha et Cap Omega.

Depuis 1987, près de 400 start-up ont été accompagnées par le BIC de Montpellier Agglomération. Le taux de réussite est supérieur à 80 % trois ans après la création (pour une moyenne nationale de 63,4 %). Des chiffres qui témoignent de l’efficacité d’une méthode d’accompagnement, partagée par le réseau Synersud auquel adhère Lozère Développement.

En introduction, le Président de Lozère Développement, Président du Conseil Général, Jean-Paul POURQUIER, revenait sur l’initiative de créer une agence de développement en Lozère, prise il y a un peu plus d’un an par l’Assemblée Départementale. Se félicitant de l’intérêt suscité par le thème de la réunion, auprès des chefs d’entreprise, ainsi que du nombre de projets représentés, il renouvelait son engagement à soutenir l’économie locale à travers un service d’accompagnement des projets pour accompagner, et même susciter, le dynamisme démographique de la Lozère.

La rencontre du 19 janvier visait à expliquer comment, avec quels outils, un créateur d’entreprise peu surmonter la difficulté d’accroitre ses fonds propres pour faire levier auprès de financeurs publics ou bancaires.

Les collectivités, en particulier la Région, et l’Etat, à travers Oséo, interviennent pour soutenir les projets innovants, en amont de la création d’entreprise, à hauteur des fonds propres du porteur de projet. Lors d’une précédente réunion, en novembre 2008, à POLeN, animée par Anne LICHTENBERGER, Directrice de Transferts LR, et Roland DYBA, Chargé d’affaires à Oséo, cette difficulté avait été pointée, en insistant sur la nécessité de partager le risque.

Les plateformes d’initiative locales, qu’elles soient dédiées à l’innovation, comme Créalia, ou plus généralistes, comme Lozère Initiative, proposent des prêts d’honneur personnels, que le futur créateur d’entreprise peut apporter à sa société.

Plus tard, les investisseurs privés pourront prendre une participation dans l’entreprise, en investissant directement dans le capital, à travers des actions ou obligations, sans jamais devenir majoritaires.

Pour clore ce cycle de réunions, Lozère Développement réunira prochainement un dernier tour de table avec les représentants du monde bancaire, impliqués de façon différente dans le soutien des projets économiques.

Claude JACQUEMIN, Président de Sud Angels, Vice-Président de France Angels, en charge de la commission « Membres et Déontologie » de ce réseau national regroupant près de 4000 investisseurs, insistait sur la complémentarité entre les investisseurs financiers et le concours bancaire. Comme les autres intervenants de la table ronde, il indiquait que sont rôle était de prendre une part du risque, en connaissance de cause, avec l’appui de l’expertise des structures d’accompagnement telles Lozère Développement.

Source : Lozère Développement