Robert Berthuit

Le Pot’Poète a la Lozère profondément ancrée en lui.

Il y vit, il y travaille, il anime de nombreuses manifestations et soirées, avec ses podiums mobiles et est connu bien au-delà de sa région.

Chansons anciennes, humour, accompagné d’un orgue de Barbarie pour un spectacle qui s’adapte au public, rodé depuis plus de vingt ans. Des chansons que reprend en chœur le public ! Clown magicien et artiste de music hall, le Pot’Poète aime chanter les chansons de comic troupier comme le faisait les artistes de cabaret. Mais pas seulement car cet artiste a plus d’une corde à son arc !

Robert a sévi sur radio Margeride avec des émissions comme « salut les Pot’Poète». Robert adore la photo et surtout photographier les paysages de sa si belle Lozère et surtout passionné par l’histoire de son pays, ses vieilles maisons, son patrimoine, ses vieilles pierres et ses châteaux, il aime se perdre sur les chemins de Lozère et découvrir de nouveaux sites à chaque tournant.

Passionné de jeux anciens en bois, il leur redonne vie. D’ailleurs, faire rire les enfants et amuser les adultes voila son vrai passe temps et son véritable métier Sa devise : vivre libre et heureux en Lozère !

©Régis Domergue

Emilie Trauchessec et Salomé Robert

Salomé Robert, de Brenoux, 18 ans et Emilie Trauchessec, de Langlade, 18 ans, ont préparé pendant 11 mois leur 4L Trophy, qui les a amenées 10 jours en février, avec 1 450 autres équipages de Biarritz au Maroc, via Algésiras en Espagne. 

 

Elles ont monté leur association V4LDO RAID et ont démarché plus de cinquante entreprises, mais des collectivités et des associations pour boucler un budget de 10 000 €.

 

Salomé et Emilie ont préparé leur voiture avec leur pères et ont amené 50 kg de fournitures scolaires et sportives aux enfants du village de Merzouga, dans le Sahara, par l’intermédiaire de l’association Enfants du désert.

 

Une belle aventure pour ces deux étudiantes, qui démontre bien le caractère volontaire des jeunes de Lozère !

©Régis Domergue

Cyrille ZEN

Chef étoilé – finaliste émission Top Chef 2012

Aujourd’hui, Cyrille Zen dirige deux restaurants en Auvergne : La Bergerie de Sarpoil, situé à Saint-Jean-en-Val et le Bistrot Zen, à Montpeyroux. Retour sur le parcours d’un cuisinier aux mains d’or.

Tout commence à l’âge de 14 ans. Cet adolescent passionné de cuisine décide d’en faire son métier en intégrant le lycée hôtelier de Saint-Chély d’Apcher, en Lozère, où il obtient un CAP puis un Bac Professionnel en alternance. C’est à la Bergerie de Sarpoil qu’il suit sa formation et se perfectionne durant deux années. Il affine ensuite ses expériences chez plusieurs chefs de la région.

Du haut de ses 21 ans, Cyrille reprend le restaurant gastronomique « Mon Auberge » à Parent (Auvergne), qu’il tient pendant six années.

La consécration arrive en mars 2011 lorsque Cyrille Zen obtient une étoile au Guide Michelin. L’année suivante, il participe à la saison 3 de Top Chef et arrive en finale. Depuis, le succès est au rendez-vous et Cyrille Zen ne cesse d’être sollicité pour de  nombreux évènements et prestations culinaires.

 

Cyrille en 5 dates :

  • 1978. Naissance de Cyrille Zen à Saint-Germain-en-Laye, près de Paris.
  • 1980. Arrivée de la famille Zen dans le Puy de Dôme, en Auvergne.
  • 2011. Cyrille Zen décroche 1 étoile Michelin.
  • 2012. Participation à la saison 3 de Top Chef.
  • 2014. Ouverture du Bistrot Zen.

 

©Régis Domergue

Marion Buisson

Née le 19 février 1988, dans une famille où le sport compte pour beaucoup, Marion Buisson a grandi avec.

« Nous sommes une famille de 4 enfants et nos parents, profs de sport en Lozère, nous ont donné l’occasion de toucher à tout, sans jamais nous pousser ».

Sportive par plaisir, en 2004, cette jeune mendoise qui excelle dans les épreuves combinées part à Clermont-Ferrand en sport-étude et se spécialise dès 2005 dans le saut à la perche. « C’est un sport complet. Et j’aime cette sensation d’aller toujours plus haut, d’avoir l’impression de voler. »

Pour cette jeune athlète, aujourd’hui en 3e année de cycle universitaire STAPS, tout va alors très vite. Elle accumule les performances et en juillet 2007, au meeting d’Albi, elle surpasse la championne en titre et réalise les minimas pour la sélection aux JO. A pékin cependant, Marion échoue aux épreuves de qualification. Surmontant sa déception, elle va vivre l’événement comme une belle aventure humaine.

De retour en France, Marion reçoit à Mende un accueil très chaleureux : « La Lozère compte beaucoup pour moi. Il y a des gens que j’aime, mes souvenirs d’enfance ». Et Marion reverrait bien de sa Lozère comme port d’attache. Mais à 20 ans, promise à une belle carrière sportive a aussi envie de croquer le monde à pleines dents.

Elle est aujourd’hui jeune maman et travaille comme enseignante en région parisienne

L’été 2017, Marion Buisson  remporte le titre de vice-championne de France de saut à la perche avec un saut de 4m30 !

   

©Régis Domergue

Eric Cellier

Chef à Montpellier – restaurant la « Maison de la Lozère »

Restaurant Cellier&Morel

 

Né le 11 avril 1968 à Alès, il a grandi à Altier, petite commune des Cévennes à proximité de Villefort, ses parents tenaient le restaurant du village qui est à l’origine de sa vocation. En 1986, il obtient son CAP Cuisine à l’école hôtelière de Saint-Chély d’Apcher (Lozère). Il décide alors de se perfectionner auprès de chefs renommés de 1987 à 1991 :

  • Restaurant la Clède à Villefort (Lozère), Chef Michel Gomy
  • Restaurant Chantoiseau à Vialas (Lozère), Chef Patrick Pagès
  • Restaurant Le Réverbère à Narbonne (Aude), Chef Claude Giraud
  • Restaurant le Chabichou à Courchevel (Savoie), Chef Michel Rochedy

En 1991, le Conseil départemental de la Lozère souhaite établir une ambassade de la Lozère à Montpellier afin de promouvoir le département. Il crée alors La Maison de la Lozère qui comprend le restaurant, une boutique de produits du terroir et un bureau de tourisme. En 1997, une location-gérance est alors proposée pour le restaurant.

Messieurs Eric Cellier et Pierre Morel, employés dès la création de l’établissement en tant que chef et maître d’hôtel, sont candidats et obtiennent la gestion du restaurant. La SARL Cellier-Morel est alors créée en 1997. Dès le départ, le chef Eric Cellier a su imposer sa cuisine très personnelle et délicate inspirée du terroir lozérien.

©Régis Domergue

Emmanuelle Galabru

Emmanuelle Galabru est une actrice française née le 5 avril 1976. Elle est la fille de Michel Galabru et de Claude Etevenon, magistrat, vice présidente du Tribunal de Grande Instance de Paris

Son père Michel Galabru avait passé dix jours lors du festival du film de Vébron en tant que président du jury. Emmanuelle a eu un coup de coeur pour la Lozère et c’est ici qu’elle a passé ses dernières vacances avec ses parents.

 

Bio Cinéma

  • 2006 : Camping de Fabien Onteniente : Séverine
  • 2007 : Jean de la Fontaine, le défi de Daniel Vigne : Mme de La Fontaine
  • 2012 : La Cerise sur le gâteau de Laura Morante : Béatrice
  • 2015 : La Dernière Leçon de Pascale Pouzadoux
  • En 2016, elle joue dans la série Sam aux côtés de Mathilde Seigner (rôle : la maman d’Enzo)
  • A également joué dans de nombreuses pièces de théâtre

©Régis Domergue

Jean-Claude Gallo

Né en Lozère
Objectif LR / Ecopresse

Directeur de publication d’Objectif Languedoc-Roussillon, vice-président de La Tribune

JC Gallo fait partie de ces lozériens qui ont le virus de la presse. Il a présidé aux destinées du « Club de la presse lozérien » qui fait la promotion de la Lozère.

Fondateur et président de la SAS Ecopresse, il est plus connu pour ses magazines, le mensuel Objectif Languedoc-Roussillon, le trimestriel Vent Sud et le Top Economique.

Après avoir été chef de publicité du groupe Midi Libre (1988-1991), directeur de clientèle chez MVP Conseils à Nîmes (1992-1993), directeur associé chez Well Com C.G. à Montpellier (1993-1999), il fonde un groupe qui fait 1,6 millions d’euros et composé de 15 collaborateurs. Une réussite économique d’autant plus remarquable que le monde de la presse n’est pas si florissant.

Avec les participations détenues dans La Tribune, et dans les groupes de presse économique régionaux à Toulouse et Bordeaux, le lozérien JC Gallo ne semble pas vouloir s’arrêter en si bon chemin.

 

©Régis Domergue

Pr Jacques Bringer

Ce scientifique de renom est originaire du Nord Lozère par ses parents

Doyen faculté de Médecine Montpellier – élu en 2008

Jacques Bringer est chef de service des maladies endocriniennes à hôpital Lapeyronnie de Montpellier.

Membre de l’Académie de Sciences et Lettres de Montpellier

Président de la CRCA (Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie)

©Régis Domergue

Jean-Luc Borras

Cet acteur populaire aime venir en Lozère notamment au Festival du Film de Vébron

Films: Un Baiser Papillon – Karine SILLA PEREZ , Shanghai Belle – Jean-Louis DANIEL , L’Immortel – Richard BERRY, Podium – Yann MOIX, Taxi 2 – Gérard KRAWCZYK, etc.

TV: Scènes de Ménages, Plus belle la vie (Gilles Moulin), Julie Lescaut, Joséphine Ange Gradine, etc.

Humoriste: one man show

©Régis Domergue

Lionnel Astier

Lionnel Astier est un auteur de théâtre, acteur et metteur en scène français.

Ses parents sont originaires de Lozère et il est né le 31 octobre 1953 à Alès,

Il est surtout connu pour son rôle de Léodagan dans la série Kaamelott de M6 et pour son rôle de Neil Mac Kormack, dans la série télévisée Hero Corp diffusée sur France 4 et Game One.

Auteur et metteur en scène, Lionnel Astier a écrit une dizaine de pièces de théâtre et joué dans une soixantaine de pièces, classiques, modernes et comédies, dont Pourquoi j’ai jeté ma grand-mère dans le Vieux-Port au Théâtre national La Criée à Marseille en 2010.

Il a joué dans plus de quatre-vingts téléfilms, dont L’attaque, Maigret, Nestor Burma, Mariage surprise, L’Instit, Gréco, Roméro et Juliette, PJ ou encore Louis la Brocante. Il a tourné également pour le cinéma (Le bonheur sinon rien, Bienvenue à bord, Les Lyonnais, Le fils à Jo, Le dernier pour la route, Zone rouge et La Femme du cosmonaute entre autres ).

Il a également travaillé pour la radio. De 2005 à 2009, il interprète le rôle de Léodagan dans la série humoristique de fantaisie historique Kaamelott diffusée sur M6.

©Régis Domergue