Benjamin Monier, informaticien

Lozère sport Nature, sa raison d'être

Sportif invétéré, Benjamin Monier défend à toute occasion les couleurs de la Lozère. C'est par attachement à son département qu'il a choisi d’y vivre en accord avec ses valeurs. Il représente avec fierté l'équipe Lozère Sport Nature et le Raid du même nom, un incontournable dans le paysage lozérien…

 

Benjamin Monier et la Lozère, c'est une longue histoire ! Tout petit déjà "muni d'une canne à pêche au printemps, d'un bicross en été, d'un sac plastique à l'automne ou encore de skis de fond l'hiver, il arpente le territoire pour le plus grand confort de ses parents qui voient à travers cette boulimie d'activités la seule alternative à la ritaline…", s'amuse son frère cadet, Guillaume. A 39 ans, Benjamin, "informaticien par hasard", reste un accro du sport et de son département.

 

"J'ai toujours privilégié l'extraprofessionnel, raconte-t-il. Je suis parti à Grenoble pour des études de physique-chimie puis de math, mais en section sport-études, surtout pour le ski !" Ce que confirme le frangin : "Des saisons à plus de 650 heures d’entraînement pour emmener, avec fierté, la combinaison de l’équipe régionale des Cévennes sur toutes les pistes d’Europe."

Quand son DESS d'informatique en poche, il effectue son stage en Lozère, il sait que cette destination primera sur toute autre considération. "J'aurais pu être chef de projet dans une grosse entreprise mais je ne suis pas carriériste." Il s'installe à Mende et découvre le raid multisports – VTT, course à pied, kayak, ski, orientation – qu'il pratique avec des équipiers dans ce territoire qu'il aime plus que tout. L'équipe Lozère Sport Nature voit le jour et le Raid du même nom en 2007. Benjamin s'investit aussi dans de nombreux clubs sportifs lozériens.

Ne laisser personne derrière

 

Tout juste rentré du Chili où il a disputé un raid multisports en compétition mondiale durant 120 heures, il ne s'appesantit pas sur la troisième place obtenue par son équipe devant deux équipes suédoises professionnelles. Benjamin est un sportif exigeant mais modeste.

 

S'il aime tant cette discipline, c'est parce qu'il y retrouve "le côté sport collectif où il faut se soutenir, s'entraider. Ici on ne laisse personne derrière, il faut être ensemble dans la course tout le temps. C'est une aventure humaine, surtout sur les épreuves de coupe du monde, où on se bat pendant 5 jours et où l'on dort 6 heures seulement !"

 

Quand on s'exclame devant l'exploit, aussitôt Benjamin relativise : "C'est impressionnant, mais on n'a pas besoin d'être une superstar du sport. Tout repose sur le mental et c'est d'abord l'équipe qui réussit". Avec l'association Lozère Sport Nature, il s'attache à promouvoir la pratique du sport nature. C'est l'unique raison pour laquelle il a accepté d'être ambassadeur de Lozère. "En 2016 se dérouleront les championnats de France. Il nous tenait à cœur de faire connaître nos terrains d'entraînement et ce département qui est l'un des plus propices à ces activités."

 

D'un regard, il embrasse la vue depuis les hauteurs de Mende où il s'est installé récemment. On lui souhaite du courage pour la suite. Sur son visage émacié se dessine un sourire… "Ça reste du loisir et du plaisir. S'il me faut du courage, ce sera plutôt pour terminer les murs de la maison !"