Michel ROCHE, expert en randonnées

"Lozère : mes racines, mes aïeux, l’empreinte de mon enfance, mon choix d’y rester, y vivre en famille, l’aimer, la servir et la partager !"

Ses racines : Margeride par son père, Châteauneuf de Randon, Laubert et Montbel ; Grand-père petit agriculteur à Villesoulle, où il a passé toutes ses vacances enfant et ado Mont Lozère et vallée du Lot par sa mère : Grand-père, Durand d’Oultet ; grand-mère, Chaptal de Nojaret (ligne directe de Michel, frère de Jean Antoine). Sa maman est née à la ferme de Chapieux.. Propriété de la famille Chaptal. Après ses études à Montpellier, sa vie professionnelle s'est entièrement déroulée en Lozère, par le développement d'un cabinet d'assurances et la création d'emplois, avec un engagement bénévole fort dans les activités publiques et associatives. Cet amoureux de la Lozère ne se déplace jamais, au cours de ses sorties sans son appareil photo.

Il aime partager ses émotions en organisant des randonnées pédestres et faire aimer les paysages au cours des saisons.

C'est tout naturellement que, riche de plusieurs milliers de photos, il veut en faire profiter le plus grand nombre en publiant des ouvrages. Mais à chaque fois, il les édite au bénéfice d'une association. Pour le premier, La Lozère au fil de mes pas, les bénéfices de la vente ont été reversés au comité 48 de la ligue contre le cancer; pour le deuxième, En Lozère, 30 randonnées pour les familles, aux Restos du Cœur; pour le troisième, Lozère, les plus belles randonnées avec Guy Blanc, à la société Saint-Vincent-de-Paul.

Pour son 4e ouvrage intitulé « La Lozère de mes randonnées », les recettes seront reversées au comité 48 de la Ligue contre le cancer. Il a aussi créé un DVD de 100 randonnées en Lozère, entièrement offert (avec l'aide de la Lozère Nouvelle) au secours populaire et au secours catholique. Auteur de plusieurs guides de randonnées en Lozère, Michel Roche se nourrit de découverte et de partage.

Son souhait? "Etre utile d'abord à mon département que j'adore, être utile à des gens qui ont envie de le découvrir, et pourquoi pas être utile, grâce à ça, en aidant des gens qui sont en galère quelque part dans mon département", confie-t-il.